Dimiblog, un blog pour mieux consommer le X

porno

Documentaire « Hot Girls Wanted »

Je viens de regarder le documentaire « Hot Girls Wanted ». J’en profite pour vous rédiger ce billet avec mes impressions.

Le documentaire Hot Girls Wanted est en train de faire parler de lui énormément depuis quelques jours. Il dépeint les dessous d’une certaine branche de l’industrie du prono américain. Produit par Rashida Jones (qui a joué dans la série The Office), ce documentaire s’est fait connaître lors du festival Sundance, un festival de films indépendants.

Comment et où regarder « Hot Girls Wanted » ?

Il faut un abonnement Netflix. Les videos présentes sur Dailymotion sont des fausses videos qui vous amènent vers d’autres sites payants ou illégaux.

Hot Girls Wanted commence par relater les bons moments passer entre actrices, avant de dépeindre un tableau moins glorieux de l’industrie adulte

hotgirlswanted 01

Pourquoi tout le monde en parle?

C’est en réalité le premier documentaire sur les vraies coulisses du porno. Il attaque le sujet selon moi avec un angle neutre. Ce documentaire de moins d’une heure et demie ouvre les yeux sur trois grands besoins de l’industries du porno

  • des filles jeunes (de 18 à 21 ans)
  • des séquences trash (pipes forcées,…)
  • de nouveaux visages en permanence, pour faire penser à de l’amateur

Stella May s’est rangée depuis le documentaire : elle tient un restaurant.

stella may

Qui sont les actrices présentes dans le film?

  • Belle Knox : Cette actrice ne participe pas activement au documentaire mais son histoire est racontée car elle a commencé sa carrière par des scènes trash. par la suite dans le documentaire elle a participe à un plateau de télé qui racontait son histoire d’étudiante le jour et actrice porno la nuit.
  • Stella May dont le vrai nom est Tressa Silguero. Le documentaire est majoritairement architecturé autour d’elle. On y raconte ses débuts dans l’industrie, le fait qu’elle ait dû cacher à ses parents qu’elle faisait du porn. Sa relation amoureuse avec son petit ami Kendall fait également l’objet de plusieurs séquences.
  • Lucy Tyler : Lors du tournage elle a 19 ans et raconte qu’elle n’a de relation sexuelles que devant la caméra. Autrement elle préfère ne pas trop s’attacher.
  • Brooklyn Daniels : le documentaire tourne les tous premiers jours de l’actrice dans l’industrie
  • Ava Taylor : doit tourner une scène où elle se fait baiser par un acteur de 50 ans qui joue un ami de la famille
  • La plupart de séquences de ses actrices sont disponibles en téléchargement sur le site payant moviebox

Ava Taylor est une actrice qui s’est sentie trompée car moralement obligée de participer à des scènes de violence.

ava taylor

Pourquoi « Hot Girls Wanted » m’a marqué?

Il m’a marqué d’abord au niveau des chiffres

  • 40% du porno mondial met en scène des violences faites aux femmes
  • La carrière d’une actrice porno est de 1 mois à 6 mois
  • Une actrice gagne $300 pour une scène

Au niveau des faits relatés

  • Toutes ses filles tournent des scènes qui vont grossir les gros sites pronos. Il y a un gros décalage entre la richesse de ces sites et la baraque pouilleuse dans laquelle elles séjournent
  • Après 6 mois si l’actrice n’a pas percé on lui demande de faire des trucs trash comme des pipes forcées ou de s’enfoncer des énormes godes

Pour quelles raisons les filles se lancent dans le porno?

A la vue du documentaire on peut franchement se demander ce qui les pousse à faire cela. La plupart des filles veulent fuir leurs vies ennuyeuses ou encore s’affranchir de l’autorité de leurs parents. D’autres le font pour l’argent (bien que cela ne rapporte pas tellement). Certaines adorent le fait de vivre de nouvelles expériences sexuelles ou encore de faire du bateau ou de la moto. Face caméra les filles se défendent en disant que les acteurs les traitent bien et qu’elles se font dépister tous les 15 jours.

Brooklyn Daniels lors du shooting de son premier jour dans l’industrie porno.

brooklyn daniels

Quelle vie après le porno?

Leur carrière ne dure jamais longtemps car le marché a besoin de nouveaux visages. Certaines disparaissent de la circulation, d’autres se rangent et ont des boulots plus traditionnels. Une des actrices a continué dans le showcam car elle était désireuse de mieux contrôler son image. Celles qui réussissent le font avec les réseaux sociaux qui ne censurent par le porno, comme par exemple Twitter.

En réalité ce documentaire montre par les chiffres que tout le monde regarde du porno, et que 40% du porno implique de la violence aux femmes. Ce sont des proportions qui font poser des questions à tous les consommateurs de porno c’est à dire énormément de monde. C’est sans doute l’objectif atteint par le documentaire « Hot Girls Wanted ».

Elle suce une fausse bite pendant 15 minutes

Dans cette video, une petite brunette va sucer un gode fixé à verticalement à une table.

Après une petite danse qui vous fera admirer son cul parfait et sa taille de guêpe, la jolie demoiselle va s’accroupir et gratifier l’assembler d’une pipe mais sur un gode.

Nul doute que vous trouverez la scène excitante car il ici il n’y a pas d’acteur masculin. Cette scène dure d’ailleurs plus de 15 minutes.

 

Tranquillement installée dans son salon, elle donne une leçon.

Tranquillement installée dans son salon, elle donne une leçon.

 

Elle ne fera pas de deepthroat mais elle jouera avec sa langue ainsi qu’avec le bout du faux gland. Grâce à la fixation par ventouse elle va pouvoir manier le sexe de la main et rendre la scène encore plus brûlante.

Cette vidéo devrait être un tutorial pour les filles qui cherchent à savoir comment sucer un mec pour lui redonner une érection. Pas d’effusion de sperme dans cette vidéo, juste une femme et une fellation sensuelle.

 

Une française se fait baiser lors d’un ancien casting

C’est une vidéo que tout le monde a vu et revu. Elle fut l’une des plus téléchargée sur les sites peer2peer de type limewire ou kazaa.

C’est l’histoire d’une jeune française habillée avec un top orange et une jupe noire. Elle va passer un casting porno aux USA. Son nom serait « Karen ».

Ce sont les début de Backroom Facials et de Casting Legend. La fille est superbe et sa poitrine est plantureuse. Elle ne recule devant aucune épreuve. Le hardeur ira même jusqu’à lui doigter l’anus et filmer son doigt pousser contre son vagin par l’intérieur.

Pendant leurs ébats, elle ira même jusqu’à se faire enculer complètement. Le type lui arrachera un sien et dira en anglais « Dis quelque chose en français ». Seulement voilà la fille ne parle pas du tout l’anglais. On le remarque plusieurs fois. Lorsque le type lui redemande de dire quelques chose en français, elle dit alors « J’aime bien me faire baiser ».

Cet ancien casting qui doit remonter certainement à plus de 10 ans. Il signa alors le début des vidéos de type fake agent, à l’image des Backroom Casting Couch et consorts. Je dis bien le début des fake, car Pierre Woodman exerçait déjà depuis 1993. Vous verrez sur la vidéo un watermark indiquant www.redlight.com, un société qui n’a rien à voir avec le casting en question.

Il n’est d’ailleurs plus possible de se procurer les vidéos Backroom Facials en HD, tout est clôturé.

 


Backroom Facials – Young Busty Redhead brought to you by PornHub

Film porno en Belgique à Charleroi – Ambre Summer

Ambre Summer, l’une des rares actrices pornos belges va se faire baiser sur un lit. L’acteur a un petit air de Greg le Millionnaire et son accent est français.

La scène commence donc dans le métro de Charleroi où l’on voit trois hommes déambuler sur une musique carrément pathétique. Ils sorte de la station du côté boulevard Drion, se dirige vers le stade de foot de Charleroi.

En arrivant sur le parking, comble du hasard, il vont rencontrer une superbe blonde (jouée par Ambre Summer) et lui demander de faire une petite visite. Après quelques foulées dans les couloirs, la joyeuse bande se retrouve comme par miracle dans une pièce avec une chambre.

A ce moment-là, deux des trois compères prennent congé de l’assemblée et il ne reste que l’acteur porno aux cheveux long.

Il s’approche d’Ambre Summer et celle-ci dit alors : « bon beh il n’y a plus que nous ». La scène prono commence alors.

Sur cette vidéo de 22 minutes, la fellation ne dure pas bien longtemps.Bref, après la pipe de 2 minutes le type se met à baiser la blonde dans pas mal de positions.

Il va essayer plusieurs fois de l’embrasser sur la bouche mais Ambre Summer n’aime visiblement pas trop ça.

La scène se termine avec une éjaculation sur la poitrine de l’actrice.

Saviez-vous que chaque année en Belgique, les budgets de productions de films adultes ne dépasse pas 10.000 € ?

C’est un montant très bas comparé aux autres pays. La plupart des acteurs mecs sont bénévoles et les filles ne gagnent pas grand chose.

La raison en est que la Belgique est composée principalement de 2 communautés parlant 2 langues. Le français et le néerlandais.

Pour trouver des productions francophones les wallons et Bruxellois francophones se tournent vers des vidéos produites en France.

Quant aux flamands, ils se tournent vers les Pays-Bas où la production est beaucoup plus grande.

Si l’on prend moviebox, un site contenant +35.000 videos et dvd en HD (en test pour $1=0,72€), une recherche sur Ambre Summer ne donne pas de résultat.

Cela ne nous empêchera pas de profiter de cette séquence qui ne vaut donc que par la présence d’Ambre Summer.

Publicités